L’Ombudsman salue l’engagement de la province à améliorer la formation des policiers en matière de désescalade

L’Ombudsman salue l’engagement de la province à améliorer la formation des policiers en matière de désescalade

avril 3, 2018

3 avril, 2018

L’Ombudsman de l’Ontario, Paul Dubé, a favorablement accueilli aujourd’hui un bulletin de presse du ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, confirmant que celui-ci prend des mesures pour transformer le recours à la force par les policiers dans toute la province, comme l’Ombudsman l’a recommandé dans un rapport de 2016.

(TORONTO – 3 avril) – L’Ombudsman de l’Ontario, Paul Dubé, a favorablement accueilli aujourd’hui un bulletin de presse du ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, confirmant que celui-ci prend des mesures pour transformer le recours à la force par les policiers dans toute la province, comme l’Ombudsman l’a recommandé dans un rapport de 2016.

Lire le bulletin du Ministère ici : https://news.ontario.ca/mcscs/fr/2018/04/lontario-transforme-la-reponse-et-la-formation-de-la-police.html
 
« Je suis heureux de constater que le Ministère donne suite à mes recommandations visant à améliorer la formation des policiers en matière de désescalade partout dans la province », a dit M. Dubé. « Un nouveau modèle de recours à la force qui met l’accent sur les techniques de désescalade, surtout lors des incidents concernant des personnes atteintes de maladie mentale, ou qui se trouvent en situation de crise, aidera à sauver des vies et à renforcer la confiance du public envers la police. 
 
« J’ai hâte de voir le nouveau cadre du Ministère pour la formation qui sera donnée aux policiers, tant au Collège de police de l’Ontario qu’en milieu de travail », a-t-il déclaré.
 
Le mois dernier, le nouveau projet de loi sur les services de police (maintenant devenu la Loi pour plus de sécurité en Ontario) a été modifié pour inclure la formation à la désescalade dans les exigences concernant tous les policiers, et ceci dans le sillage du mémoire présenté par l’Ombudsman préconisant aux députés provinciaux d’agir en ce sens.

Lire le mémoire de l’Ombudsman ici.
 
Le rapport de l’Ombudsman en 2016, Une question de vie ou de mort, a fait 22 recommandations à la province pour améliorer la formation au recours à la force par les policiers, après une enquête qui avait comporté de nombreuses entrevues avec des experts des services de police, des familles de personnes tuées par des policiers, ainsi que l’examen de pratiques exemplaires dans d’autres instances et de centaines de recommandations issues d’enquêtes du coroner sur les décès impliquant des policiers.
 
Toutes les recommandations de l'Ombudsman ont été acceptées.
 
Pour plus de renseignements sur le rapport de l’Ombudsman, Une question de vie ou de mort, cliquez ici.
 

Pour plus de renseignements, communiquez avec :
Linda Williamson, Directrice des communications
416-586-3426, lwilliamson@ombudsman.on.ca