Ville de Midland

Ville de Midland

juin 24, 2014

24 juin, 2014

L’Ombudsman a déterminé que la discussion tenue à huis clos par le Conseil de Midland le 17 mars 2014, à propos de l’absence de l’administrateur en chef et de sa relève durant cette absence, cadrait avec l’exception des « renseignements privés » des exigences relatives aux réunions publiques. Le Conseil n'avait fait référence qu’accessoirement à un diagramme de la charge de travail et à une « lettre d’intérêt » provenant d’un membre du public mentionné lors de cette réunion, et il l'avait fait dans le contexte de la planification d'une relève durant la période d’absence

L’Ombudsman a déterminé que la discussion tenue à huis clos par le Conseil de Midland le 17 mars 2014, à propos de l’absence de l’administrateur en chef et de sa relève durant cette absence, cadrait avec l’exception des « renseignements privés » des exigences relatives aux réunions publiques. Le Conseil n'avait fait référence qu’accessoirement à un diagramme de la charge de travail et à une « lettre d’intérêt » provenant d’un membre du public mentionné lors de cette réunion, et il l'avait fait dans le contexte de la planification d'une relève durant la période d’absence.