Clarification de notre surveillance

Clarification de notre surveillance

avril 29, 2016

29 avril, 2016

Le greffier d'une ville s’est adressé à notre Bureau car son Conseil local, qui envisageait de créer un code de conduite, croyait qu’il n’avait pas besoin de nommer un commissaire à l’intégrité étant donné que toutes les plaintes sur le code de conduite pourraient être adressées à l’Ombudsman, en vue d’un examen.

Le greffier d'une ville s’est adressé à notre Bureau car son Conseil local, qui envisageait de créer un code de conduite, croyait qu’il n’avait pas besoin de nommer un commissaire à l’intégrité étant donné que toutes les plaintes sur le code de conduite pourraient être adressées à l’Ombudsman, en vue d’un examen. Nous avons expliqué que notre Bureau ne remplace pas un commissaire à l’intégrité – bien au contraire, nous encourageons les municipalités à avoir leur propre agent de responsabilisation et leur propre processus de plaintes. Nous avons donné des renseignements sur le rôle de l’Ombudsman au greffier, pour qu’il les communique au Conseil.

Découvrez comment nous avons aidé d'autres personnes dans nos cas sélectionnés.