L’Ombudsman traite des centaines de plaintes pendant l’état d’urgence causé par le coronavirus

L’Ombudsman traite des centaines de plaintes pendant l’état d’urgence causé par le coronavirus

avril 9, 2020

9 avril, 2020

L’Ombudsman de l’Ontario, Paul Dubé, a souligné aujourd’hui que son Bureau continue d’aider les Ontariennes et les Ontariens durant l’état d’urgence actuel, et qu’il a répondu à des centaines de plaintes du public concernant la pandémie de COVID-19.

(TORONTO – le 9 avril 2020) L’Ombudsman de l’Ontario, Paul Dubé, a souligné aujourd’hui que son Bureau continue d’aider les Ontariennes et les Ontariens durant l’état d’urgence actuel, et qu’il a répondu à des centaines de plaintes du public concernant la pandémie de COVID-19.

Bien que les portes du Bureau de l’Ombudsman soient fermées depuis le 16 mars, M. Dubé et plus de 100 membres de son personnel travaillent à domicile. C’est ce que fait savoir M. Dubé dans un nouveau message affiché sur le site Web de son Bureau. « Nous continuons de recevoir des plaintes dans tous les domaines relevant de notre compétence, à la fois sur notre site Web et par courriel. Pendant ces dernières semaines où nous avons travaillé à domicile, nous avons reçu quelque 800 nouveaux cas, dont presque 300 avaient trait à la pandémie de COVID-19 », a-t-il déclaré.

« Nous recevons et traitons les plaintes en suivant nos processus habituels, les plus urgentes étant triées en vue d’une réponse rapide. Bien que les délais de réponse puissent être plus longs dans certains cas, étant donné que les fonctionnaires avec lesquels nous communiquons régulièrement travaillent à distance eux aussi, nous obtenons des résultats d’une importance essentielle. »

Au cours de ces dernières semaines, le Bureau de l’Ombudsman a notamment :

  • fait installer de nouvelles lignes téléphoniques temporaires pour permettre aux détenus dans les établissements correctionnels de la province de communiquer avec le personnel de l’Ombudsman, à partir de la semaine prochaine;

  • traité presque 100 appels provenant de jeunes pris en charge et d’établissements de Justice pour la jeunesse;

  • aidé de nombreux Ontariens et Ontariennes à trouver ou à consulter des renseignements sur les services locaux et provinciaux touchés par le coronavirus et l’état d’urgence;

  • fait des demandes sur les nouvelles règles d’urgence pour les réunions publiques municipales;

  • préconisé à la province, par le biais de la Commissaire aux services en français Kelly Burke, de s’assurer que ses informations sur la santé publique, y compris celles communiquées par le Conseil des ministres, sont publiées en français et en anglais.


M. Dubé souligne qu’une partie essentielle du rôle de son Bureau a toujours été de travailler en collaboration avec les organismes du secteur public pour les alerter des problèmes administratifs et pour proposer des solutions constructives. La situation actuelle a incité l’Ombudsman et son équipe de haute direction à « tenir régulièrement des téléconférences avec de hauts responsables de plusieurs ministères pour leur signaler des problèmes, s’informer de leurs mesures de planification durant cette pandémie, et partager des renseignements sur les tendances des plaintes », écrit-il.

« Grâce aux connaissances acquises durant cette période exceptionnelle, nous sommes – et nous resterons – dans une position tout à fait unique pour informer le gouvernement des répercussions de ses mesures administratives et pour l’aider à optimiser ses réponses. »

L’Ombudsman est un officier indépendant et impartial de l’Assemblée législative qui examine et règle les plaintes du public sur les organismes du gouvernement provincial, ainsi que sur les services aux enfants et aux jeunes pris en charge, les services en français, les municipalités, les universités et les conseils scolaires. Les plaintes peuvent être formulées via les moyens indiqués en ligne.

Pour plus de renseignements, communiquez avec :
Linda Williamson, Directrice des Communications
lwilliamson@ombudsman.on.ca