Manque de connaissance

Manque de connaissance

juillet 31, 2019

31 juillet, 2019

Une jeune fille de 16 ans qui vivait dans un foyer de groupe nous a dit qu’elle avait demandé à sa travailleuse sociale de la société d’aide à l’enfance d’entamer un examen de son placement, car elle ne se sentait pas en sécurité, mais la travailleuse n’avait pas fait de suivi avec elle.

Une jeune fille de 16 ans qui vivait dans un foyer de groupe nous a dit qu’elle avait demandé à sa travailleuse sociale de la société d’aide à l’enfance d’entamer un examen de son placement, car elle ne se sentait pas en sécurité, mais la travailleuse n’avait pas fait de suivi avec elle.

Nous avons communiqué avec la travailleuse sociale, qui nous a dit qu’elle croyait que l’adolescente était heureuse de vivre là où elle était. Mais quand nous avons parlé une nouvelle fois avec l’adolescente, celle-ci nous a dit que ce n’était pas vrai.

Notre Bureau a facilité la conversation entre ces deux personnes, pour que l’adolescente obtienne un examen de son placement comme elle en avait légalement le droit.

Durant notre conversation, nous avons aussi appris que cette travailleuse ne connaissait pas bien le processus d’examen, et ne savait pas qu’il lui revenait d’aider les jeunes pris en charge à entreprendre des examens de leur placement, sur demande. Nous lui avons communiqué de l’information sur ce processus d’examen du placement en établissement. Le personnel de l’Ombudsman suivra l’évolution de ce cas, à la fois avec la jeune adolescente de 16 ans et avec la travailleuse sociale.

En savoir plus à propos de l’unité des enfants et des jeunes, qui répond aux questions et prend les plaintes sur les services de protection de l’enfance.
Découvrez comment nous avons aidé d'autres personnes dans nos cas sélectionnés.