Le bon médicament

Le bon médicament

juillet 28, 2015

28 juillet, 2015

Une femme chez qui le cancer du sein de type HER2 était apparu pour la troisième fois s’est vu refuser la prise en charge par le Ministère d’un médicament de chimiothérapie appelé Kadcyla, alors que celui-ci lui était prescrit par son oncologue.

Une femme chez qui le cancer du sein de type HER2 était apparu pour la troisième fois s’est vu refuser la prise en charge par le Ministère d’un médicament de chimiothérapie appelé Kadcyla, alors que celui-ci lui était prescrit par son oncologue. Le Ministère remboursait ce médicament pour les femmes chez qui cette maladie apparaissait pour la deuxième fois, mais pas la troisième – en dépit de preuves scientifiques indiquant que des femmes à la troisième et même à la quatrième apparition de ce cancer gagnaient à être traitées avec ce médicament. Le coût du traitement est de 4 600 $ toutes les trois semaines.

Le personnel du Bureau de l’Ombudsman a fait le nécessaire pour que l’oncologue de cette femme écrive au directeur général des Programmes publics de médicaments de l’Ontario, et pour qu’il rencontre des responsables afin de discuter des critères de financement du Ministère applicables à ce médicament. Après la rencontre, le Ministère a accepté de revoir temporairement ses critères de financement, d’octobre 2014 à octobre 2017, pour inclure des femmes chez qui le cancer fait sa troisième ou quatrième apparition.

L’oncologue a estimé qu’environ 100 femmes bénéficieront de cette modification temporaire des critères en Ontario au cours des trois prochaines années.