L’Ombudsman examine plus de 1 000 plaintes à propos de la Société ontarienne du cannabis

L’Ombudsman examine plus de 1 000 plaintes à propos de la Société ontarienne du cannabis

octobre 31, 2018

31 octobre, 2018

L’Ombudsman de l’Ontario, Paul Dubé, a confirmé aujourd’hui que son Bureau a reçu plus de 1 000 plaintes sur la Société ontarienne du cannabis (OCS) depuis l'ouverture de celle-ci le 17 octobre. La plupart des plaintes proviennent de clients frustrés par les retards de livraison, les problèmes de facturation et un mauvais service à la clientèle.

(TORONTO – 31 octobre 2018) L’Ombudsman de l’Ontario, Paul Dubé, a confirmé aujourd’hui que son Bureau a reçu plus de 1 000 plaintes sur la Société ontarienne du cannabis (OCS) depuis l'ouverture de celle-ci le 17 octobre. La plupart des plaintes proviennent de clients frustrés par les retards de livraison, les problèmes de facturation et un mauvais service à la clientèle.

« J’ai informé l’OCS que nous constatons un nombre élevé de plaintes et que nous surveillons la réponse qu’elle apporte à ces questions », a déclaré M. Dubé. « Nous avons affecté une équipe de notre personnel pour trier les plaintes et les régler rapidement, dans toute la mesure du possible, et nous sommes régulièrement en contact avec les hauts dirigeants de l’OCS.

« Notre Bureau est tout particulièrement bien placé pour aider les organismes à régler les problèmes d’arriérés et à mettre en place des processus efficaces de plainte », a dit l’Ombudsman. « Nous pouvons apporter des commentaires, signaler les nouvelles tendances de plaintes, et proposer des pratiques exemplaires pour améliorer le service au public. »

Les plaintes les plus courantes faites au sujet des deux premières semaines d'exploitation de l’OCS portent jusqu’à présent sur des retards de livraison, de mauvaises communications avec la clientèle et avec les personnes qui souhaitent faire remonter leurs plaintes hiérarchiquement, ainsi que sur des commandes incorrectes, annulées sans préavis, ou impossibles à annuler.

Le Bureau de l’Ombudsman est un Bureau de dernier recours, c’est-à-dire qu’il n’intervient pas tant que les recours existants de plaintes n'ont pas été tentés. « Conformément à notre processus normal, nous surveillons les tendances de plaintes et nous les signalons d’abord aux dirigeants concernés. Nous recherchons également les problèmes systémiques éventuels qui pourraient justifier une enquête officielle », a déclaré M. Dubé. « En même temps, nos discussions avec l’OCS révèlent que cette Société travaille d’arrache-pied pour régler les problèmes à l’origine de ces plaintes et que, si elle peut atténuer efficacement et rapidement les problèmes que nous détectons, une enquête officielle pourrait s’avérer inutile. »

Le Bureau de l’Ombudsman est un Bureau indépendant et impartial de l’Assemblée législative de l’Ontario, créé en 1975, qui examine et règle quelque 21 000 plaintes du public chaque année à propos de problèmes d’administration dans les organismes du gouvernement ontarien, et dans les municipalités, les universités et les conseils scolaires.

Les plaintes à l’Ombudsman sont confidentielles, et elles peuvent être faites en ligne à : www.ombudsman.on.ca, par courriel à info@ombudsman.on.ca, ou au téléphone : 1-800-263-1830.

Pour plus de renseignements, communiquez avec :
Linda Williamson, Directrice des communications
416-586-3426, lwilliamson@ombudsman.on.ca