Mieux vaut tard que jamais

Mieux vaut tard que jamais

juin 27, 2017

27 juin, 2017

Un courtier en hypothèques a demandé notre aide pour un retard de renouvellement de son permis à la CSFO.

Un courtier en hypothèques a demandé notre aide pour un retard de renouvellement de son permis à la CSFO. Sa société de courtage avait manqué la date limite de paiement des 800 $ de frais de renouvellement à la CSFO, qui avait ensuite omis de traiter ce dossier avant l’expiration du permis. En raison de ce retard, le courtier allait devoir suivre de nouveau un cours pour son permis de courtage, ce qui allait demander un mois de plus. Entre-temps, le courtier avait demandé un remboursement des 800 $ à la CSFO, mais n’avait eu aucune réponse. Le personnel de l’Ombudsman n’a pas eu de réponse lui non plus et il a alors transmis le dossier à plus haut niveau. La CSFO a alors confirmé qu’elle avait reçu le paiement de renouvellement ait par ce courtier et elle a renouvelé son permis immédiatement.