Une attente accablante

Une attente accablante

juillet 28, 2015

28 juillet, 2015

Un détenu attendait depuis des mois de se faire extraire une dent de sagesse, dont il souffrait terriblement, au point où il s’était évanoui et avait dû être hospitalisé.

Un détenu attendait depuis des mois de se faire extraire une dent de sagesse, dont il souffrait terriblement, au point où il s’était évanoui et avait dû être hospitalisé.

Le personnel du Bureau de l’Ombudsman a communiqué avec l’établissement correctionnel, mais il n’est parvenu à régler la plainte qu’après s’être adressé à un haut gestionnaire au Ministère. Le détenu se plaignait de douleur depuis six mois. Le dentiste avait rempli les formulaires nécessaires quatre mois plus tôt, mais le personnel de la prison n’avait pas fait le suivi nécessaire pour obtenir les approbations de consultation chirurgicale. De plus, la gestion de la douleur n’avait pas été convenablement appréhendée chez le détenu, à qui on ne donnait pas d’analgésiques, alors qu’il s’était évanoui de souffrance.

Après l’intervention de notre Bureau, l’opération chirurgicale a été programmée et le détenu a immédiatement obtenu des antibiotiques, des analgésiques et des aliments mous. Sa dent de sagesse a été extraite avec succès quelques semaines plus tard.