À traiter avec soin

À traiter avec soin

juillet 28, 2015

28 juillet, 2015

La tante et l’oncle d’un jeune adolescent âgé de 16 ans, atteint du syndrome de Down, avaient besoin d’aide pour lui trouver un lieu d’hébergement à la suite du décès de sa mère, morte d’un cancer. Ils s’inquiétaient de ne pas pouvoir s’occuper de leur neveu car ils vivent à une distance de 270 kilomètres et car tous deux travaillent à des heures irrégulières.

La tante et l’oncle d’un jeune adolescent âgé de 16 ans, atteint du syndrome de Down, avaient besoin d’aide pour lui trouver un lieu d’hébergement à la suite du décès de sa mère, morte d’un cancer. Ils s’inquiétaient de ne pas pouvoir s’occuper de leur neveu car ils vivent à une distance de 270 kilomètres et car tous deux travaillent à des heures irrégulières. De plus, en raison de leur âge, ils ne se sentaient pas capables de le prendre en charge à long terme.

Le jeune adolescent recevait l’aide d’un fournisseur de services financé par le Ministère, dans sa communauté, mais cet organisme avait déclaré qu’il ne pouvait rien faire pour lui trouver un lieu d’hébergement. Il avait suggéré à l’oncle et à la tante de s’adresser à la société d’aide à l’enfance de la localité.

Le personnel du Bureau de l’Ombudsman a communiqué avec des représentants du ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse, qui a trouvé un service de famille d’accueil dans la communauté du couple et a désigné un gestionnaire de cas et d’autres ressources locales pour ce dossier. L’oncle et la tante ont gardé des liens avec leur neveu et ils ont été très satisfaits du placement. Le Ministère a également dit qu’il ferait un suivi auprès du fournisseur local de services, pour lui faire savoir qu’il avait eu tort de suggérer au couple de communiquer avec une société d’aide à l’enfance (puisqu’il n’y avait aucun problème de protection) et qu’il devrait coordonner ses activités avec celles de services similaires dans d’autres régions pour trouver la meilleure solution possible pour ses clients.