Énoncé de la Commissaire sur l’annonce de la Commission d'enquête indépendante sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée

Énoncé de la Commissaire sur l’annonce de la Commission d'enquête indépendante sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée

juillet 29, 2020

29 juillet, 2020

Je félicite le juge en chef adjoint Frank N. Marrocco, l’ancienne cadre supérieure de la fonction publique de l’Ontario, Angela Coke et le Dr Jack Kitts pour leur nomination en tant que commissaires qui mèneront les travaux de la commission d'enquête indépendante sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée.

(29 juillet 2020) Je félicite le juge en chef adjoint Frank N. Marrocco, l’ancienne cadre supérieure de la fonction publique de l’Ontario, Angela Coke et le Dr Jack Kitts pour leur nomination en tant que commissaires qui mèneront les travaux de la commission d'enquête indépendante sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée.

Je suis confiante que leur vaste expertise leur permettra de mener à bien le mandat qui leur a été confié de formuler à l'intention du gouvernement des conseils sur la manière de mieux protéger les résident(e)s et le personnel des foyers de soins de longue durée contre toute éclosion future. Je leur souhaite un grand succès afin que les foyers de soins de longue durée de la province soient des lieux de soins de haute qualité et sécuritaires.

J’ai d’ailleurs écrit aux commissaires afin de pouvoir discuter davantage de leur vision de la place de la francophonie au sein de leurs travaux.

Bien que je m’attendais à ce qu’au moins un(e) des commissaires nommé(e) soit francophone, j’ai grand espoir que les commissaires s’assureront de faire une revue exhaustive des enjeux, incluant ceux spécifiques aux francophones. Je surveillerai de près les travaux de la Commission.

Aujourd’hui, j’ai également communiqué au premier ministre être préoccupée de remarquer que le mandat donné par le gouvernement à la Commission n’inclut aucune attente explicite sur l’offre de services en français ou sur la représentation des besoins spécifiques des francophones dans le cadre des travaux de la Commission.

J’ai également communiqué au premier ministre être très préoccupée que le mandat permette à la Commission de produire le rapport dans une seule langue si nécessaire :  

Les commissaires doivent également veiller à ce que le rapport final soit présenté en français et en anglais en même temps. Toutefois, si, de l'avis des commissaires, la santé et la sécurité du public n'étaient pas assurées dans l'éventualité où la présentation du rapport serait retardée et si la version du rapport n'était disponible que dans une seule langue, les commissaires peuvent présenter le rapport dans une seule langue. Si le rapport est présenté dans une seule langue, la version du rapport dans l'autre langue doit être présentée dès que possible.
Commission d'enquête sur la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée


J’ai recommandé au premier ministre de s’assurer que le rapport de la Commission soit produit simultanément en français et en anglais afin d’éviter tout retard. Je lui ai également demandé de voir à ce que le gouvernement exprime de façon claire ses attentes à la Commission par rapport à l’offre de services en français.

Je surveillerai de près les travaux de la Commission.

Kelly Burke
Ombudsman adjointe et Commissaire aux services en français